';

La récolte du fruit en vidéo

matahi le jus de baobab bio pratique le commerce équitable

Idrissou devant le baobab qui lui a été légué par son grand-père.

Le fonctionnement de la coopérative

La pulpe de baobab utilisée dans nos boissons provient du Nord-Ouest du Bénin. Nous travaillons main dans la main avec une coopérative de femmes située à Natitingou.
La coopérative comprend sept associations de femmes, qui organisent la collecte de fruit de baobab bio sur des arbres centenaires et parfois millénaires.

Ensemble nous réfléchissons aux actions à mettre en place pour obtenir les meilleurs fruits possibles et nous les aidons à mettre en place ces actions afin de faciliter le travail de la coopérative. Cette collaboration est une véritable source de richesse mutuelle.

Par exemple, afin de soutenir la production locale nous avons en place une pépinière de baobabs pour assurer le développement de la coopérative. A ce jour 2000 petits baobabs ont étés plantés.

Notre coopérative en quelques chiffres

400 familles
L’achat des fruits à la coopérative permet de faire vivre 400 familles pendant des mois. Les revenus issus de la récolte du fruit du baobab améliorent considérablement le quotidien des populations locales et la coopérative assure une répartition des revenus de façon équitable.
600 baobabs
C’est le nombre de baobabs produits en pépinière et plantés jusqu’alors grâce à l’opération « Adopte un baobab ». Dans une démarche d’agroforesterie, des plans d’hibiscus ont été plantés entre les rangées de baobabs, dont les fleurs peuvent être transformées en jus et générer de nouveaux revenus pour les populations.
800 tonnes
C’est la capacité de production annuelle de fruit de la coopérative. Chaque partie du fruit est valorisée : la pulpe blanche est utilisée pour nos boissons Matahi, les graines sont pressées pour produire de l’huile cosmétique, la coque et les fibres servent à la fabrication de potasse pour les savons. Objectif 0 déchet !
raphael et une recolteuse de la coopérative Matahi casse un fruit de baobab
La récolte du fruit

Au Bénin, la récolte des fruits de baobab se fait pendant la saison sèche, c’est à dire de décembre à mars.
Le processus de séchage des fruits est 100% naturel puisque c’est la nature qui s’en charge : les fruits sèchent durant la période de maturation puis tombent au sol ou sont cueillis sur l’arbre à l’aide de longues perches.
On récolte entre 100 et 200 fruits par arbre.

Une pulpe de fruit 100% naturelle

La coopérative organise la récolte et le transport des fruits jusqu’au village de Ouaké où ils sont stockés. A ce stade, les femmes de la coopérative prennent le relai : les fruits sont ouverts, la pulpe est séparée des graines puis écrasée et tamisée pour obtenir de la poudre de fruit de baobab. Aucun ajout n’est effectué, la pulpe est 100% naturelle.

Elle est ensuite conditionnée dans des sacs et envoyée par bateau – nous n’utilisons en aucun cas le transport aérien et souhaitons limiter au maximum notre empreinte carbone.

C’est cette pulpe, naturellement sèche et pleine de vertus qui est utilisée dans nos boissons Matahi.

extraction de la poudre de baobab dans la coopérative Matahi